jeudi 9 octobre 2014

Urban Decay met de la perversion dans mon regard...

En matière de mascara, c'est un peu comme en matière de soins visage: lorsque je tombe sur une valeur sure, j'ai du mal à aller m'aventurer ailleurs. Ce n'est pas faute d'être tentée, ou de la croiser la pub la route de dizaines de produits susceptibles de me combler, mais non, si je tombe sur le truc qui me devient insispensable, je ne peux pas lui être infidèle.

Mais comme il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis (pas que je ne fasse pas partie de cette catégorie, parce que je dois surement être une grosse conne pour une bonne tripotée de gens, et peut être même pour moi..), il y a peu de temps, j'ai succombé à la tentation..


Mon mascara Clinique préféré étant sur le point de rendre l'âme, j'ai décidé d'utiliser une fois de plus mon bon de -25% pour aller acheter un mascara pour lequel j'avais presque eu un coup de foudre. Coup de foudre progressif, à force d'en voir des revues à droite et à gauche. Bon, en même temps, je les ai bien cherchées, alors coup de foudre provoqué? Oui, vous pouvez le dire..


Le mascara Perversion d'Urban Decay. 
Je n'avais jamais testé de mascara de la marque, je ne sais pas pourquoi, aucun ne m'avait jamais attirée, et je serais même incapable de vous donner le nom d'un seul des mascaras de leur gamme!
Le fraîchement sorti Perversion est arrivé en rayon avec une miniarure de la base Subversion. N'ayant jamais testé de base pour cils/mascaras, je n'en attendais pas grand chose, mais je n'étais pas contre faire une nouvelle découverte! Evidemment, je m'en mordrai les doigts si cette base s'avère être une pure tuerie, parce que tuerie en miniature = tuerie à racheter en full size, et là, mon compte en banque va sacrément faire la gueule.

Voilà comment ces deux petites nouveautés sont décrites: 

Un regard volumineux, ténébreux, audacieux. Le mascara Perversion glisse sur les cils et les enveloppe jusqu’au bout de la nuit d’un noir intense ultra sexy. Son secret ? Une brosse en forme de torsade, alliée à des pigments triple black et une formule ultra-nourrissante, qui galbe, sépare et étire les cils un à un.

Urban Decay pimente notre séance maquillage avec la base de mascara Subversion. Préliminaire idéal à une application du mascara réussie, sa formule crémeuse hydrate et prépare les cils. La brosse les enveloppe délicatement et leur donne longueur, volume et force. Le mascara glissera alors sans efforts sur vos cils : un avant-goût du 7ème ciel ... Subversion donne de la tenue aux cils et de l’emprise au mascara. Subversion sublime immédiatement votre regard, à la manière des faux-cils, l’inconvénient de la pose en moins!

J'ai testé l'application avec et sans base, et voilà ce que ça donne:

Premièrement, avec base, vous pouvez voir mes cils au naturel, puis avec base,


Puis avec une bonne couche de Perversion:


Je me plains de ma rosacée, points noirs, et autres boutons, mais je ne plaindrai pas de mes cils: ils sont naturellement assez long et pas raplapla, je pense être assez chanceuse à ce niveau là, et c'est vrai que dès que je tombe sur un bon mascara, je me retrouve avec des cils de dingue. C'est parfois même un peu trop, mais vaut mieux trop que pas assez hein?!

Ce que j'ai aimé avec ce mascara:
- la grosse brosse en poils. Je déteste les brosses en plastique/silicones/picots agressifs pour les yeux, et dès que je tombe sur une grosse brosse comme ça, c'est limite si ça me file pas la dalle, ça m'excite, je ne tiens plus, je la veux. Celle là est énorme, et je l'adore.
- l'application, accompagnée d'une sensation "crémeuse" des plus agréables. Ca glisse sur les cils, ça les enrobe avec douceur, c'est terrible.
- on a vraiment l'impression de choper ses cils pour les étoffer un maximum. Ce mascara serait fait pour exploiter tout le potentiel caché de ses cils que ça ne m'étonnerait pas..
- Il est noir, extra noir, mega pigmenté, mais en même temps, quand on connaît le crayon du même nom, on en attendait pas moins!
- la tenue est irréprochable. Je suis rarement tombée sur des mascaras qui s'effritaient pendant la journée, et celui là ne déroge pas à la règle: au moment de me démaquiller il est toujours là, presque aussi frais que quand je l'ai appliqué une dizaine d'heures plus tôt.

Ce que j'ai mois aimé? 
L'inconvénient majeur d'une grosse brosse comme celle ci, c'est qu'on a vite fait de se mettre du mascara sur la paupière au dessus des cils en l'appliquant (comme vous pouvez le voir sur les photos), mais c'est vite rattrapé, alors s'il s'agit là de son unique défaut (certainement provoqué par mon manque de minutie à l'application aussi..), je lui pardonne allègrement.




Ici je l'ai appliqué sans base.
La base blanche sert clairement à galber et enrober les cils d'un surplus de volume non négligeable, mais sans base, le rendu est tout aussi sympa. Moins intense, plus naturel, je pense garder la base pour les jours ou je voudrai vraiment faire de mes cils la "star" de mon maquillage.

Je n'ai pas remarqué de différence au niveau du démaquillage, avec ou sans base, il se démaquille facilement! La première fois que je l'ai enlevé après l'avoir appliqué avec sa base je me suis retrouvée conne l'espace d'un instant parce que le coton est ressorti gris.."aaah dis donc c'est bizarre ça c'est gris!!" Ben ouais, grosse truffe, noir + blanc ça fait gris...






Juste histoire de donner un point de comparaison, à droite la brosse du mascara High Impact de Clinique, et à gauche, le Perversion. 
Elles ne sont pas conçues de la même manière, le rendu n'est pas identique et évidemment, ne prétendent pas jouer sur le même terrain, mais la différence majeure entre les deux réside, pour moi, essentiellement dans la faculté qu'a le UD à enrober les cils comme je n'avais jamais vu un mascara le faire! Remplacera-t-il le High Impact dans mon coeur? Raaaah....je crois, oui..



Avec ce mascara j'ai découvert un nouveau favori, il est parfait. Lorsque je prend ce gros tube en main, je sais que ça cache du lourd (non, je ne fais pas d'allusions graveleuses, bandes de pervers!), et tant qu'il contiendra du produit, ce sera un plaisir de m'en enrober les cils pour un résultat "wouaaahou" à chaque fois.

Et vous, avez vous testé ce mascara? Vous tente- t-il?

Perversion Mascara - Urban Decay, 22 euros disponible ici
Base Subversion - Urban Decay, 20 euros disponible ici




4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Aaaah tu trouves aussi!? Et bluffant c'est tout à fait le mot!! :)

      Supprimer
  2. Comme t'as de beaux yeux toi tu sais :P
    Non sans dec, t'as de superbes yeux verts et je t'en foutrais de la couleur moi, mais ça va venir, je sais que ça va venir :D
    Après avoir contempler tes yeux façon V (tu connais au moins la série V ou je suis vraiment bonne pour aller à la casse ?), j'ai lu avec attention ton article (non je ne relèverai pas ton adoration zarbi pour les grosses brosses à poils :P) et je me suis dit la même chose en fait, je ne connais pas un seul mascara d'UD et ça m'a jamais intéressé !
    pourtant il est pas mal du tout (je préfère le rendu sans base) mais tu vas rire (ou pas et plutôt me trouver complètement chtarbée, avec le fric que je dépense pour ces conneries, j'arrive pas à m'acheter un mascara à plus de 15€...
    C'est hyper con comme truc non ? Si hein ?
    Ma fille m'a dit que je serai un excellent cas d'école pour elle (des études de psycho qu'elle fait...c'est sûrement pas faux :D)
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adoooorais cette série!! Ah quand ils bouffaient les souris ça me fascinait.. Et j'ai toujours aimé les lézards en plus. Ouais, bon, maintenant que j'ai affiché un des côtés bizarres de ma personnalité je peux te dire merci pour mes "beaux yeux" :) Aha ouais, cette couleur là elle permettrait de faire de sacrés trucs avec des fards plus extravagants que l'éternel nude et ses 150 déclinaisons qui trainent dans mes tiroirs :D
      Je comprends que le rendu sans base ait ta préférence, mais je t'avoue que j'y suis allée un peu trop généreusement pour les photos, et en plus avec une paupière nue derrière ça ressort encore plus...enfin, trop! Tu vois? :D
      Et pour les mascaras à plus de 15 euros, c'est bizarre tu vois, mais la dernière fois que j'ai acheté un mascara "de supermarché" il était sec de chez sec, inutilisable, et après ça je n'ai plus acheté mes mascaras que chez Sephora...Cas d'école pour ta fille? Peut être pas, mais bon, un jour j'ai dit "plus jamais", et depuis j'en paye le prix :D
      Bisous!!

      Supprimer