dimanche 17 mai 2015

A la découverte de GOSH Cosmetics: du bof et du bon.



La dernière fois que je suis allée frétiller d'excitation devant des rayons de maquillage Londoniens, je suis rentrée avec pas mal de petites choses, mais dans la catégorie "à se mettre sur la tronche", j'ai essentiellement opté pour deux marques: Hourglass, et Gosh.
La première m'a coûté aussi cher que le putain de bon resto Indien qu'on s'est fait le soir même, mais c'était une tuerie: aucun regret donc.
La deuxième, c'est une marque qui offre des produits de qualité pour pas cher (on est du côté drugstore de la force là, ça reste abordable!!), et j'avais envie de tater un peu la chose depuis un moment.







J'avais lu de bonnes critiques, notamment sur les blushes,  et Gosh, c'était un peu la marque qui monte, qui monte...maaaais...malheureusement pour moi, elle s'est misérablement cassé la gueule à mi chemin.
Ayant déjà jeté mon dévolu sur un trio de blushes chez Hourglass, je n'ai pas voulu me diriger vers ce qui semblait être THE produit Gosh à tester, et je me suis donc décidée pour les yeux.

Il faut dire que quand j'ai vu cette palette (et les deux autres harmonies de couleur disponibles), et les crayons tous plus affriolants les uns que les autres, je me suis dit "ooooooh je vais m'arrêter là". J'ai posé mon panier par terre, et j'ai commencé à décorer mes mains de dizaines de swatches tous plus abstraits les uns que les autres.






Première à entrer dans mon panier: la palette Shadow Collection, composée de 9 fards à paupières.
Enfin quand je dis première...en deux exemplaires, parce que j'ai eu la bonne idée de ramener cette bouse et de l'offrir à Séverine du Blog Pimpante et Rafraichie. Pourquoi cette palette? Parce que je me suis dit que niveau couleur, y'avait de quoi s'amuser un peu (et puis elle s'éclate autant avec les couleurs que moi à me mettre du rouge à lèvres orange alors que je reste à la maison à rien glander) et qu'elle trouverait bien une manière de se coller ça sur les yeux.
Fière comme pas deux, et emballée par le rendu sur le bout de mes doigts et tout mon avant bras, j'étais loin d'imaginer qu'une fois sur les yeux, j'allais me fendre d'un "meeeeeh...." doublé d'un "pffff" de déception, parce que, que tu achètes de la merde, passe encore, mais que tu en offres, ça te fout bien les boules quand même...







J'ai clairement craqué pour le violet, me disant que ça, j'allais forcément me le tartiner sur les paupières, sans prendre trop de risques. La déclinaison de vert, elle me rappelait une palette Yves Saint Laurent que j'avais achetée sur un coup de tête et revendue il y a quelques années parce que je ne m'en servais pas, et je l'avais regretté. Donc le vert, ok, je prends.
Le bleu, c'était histoire de sortir un peu de ma routine  et de me risquer à mettre autre chose, surtout que la teinte centrale, une sorte de bleu/gris pastel absolument somptueux m'avait inspirée.







Là où j'ai commencé à me rendre compte que c'était quand même bien bof tout ça, c'est lorsqu'un matin, je me suis dit "allez, truc de dingue, aujourd'hui je me la fais total look bleu sur les yeux", et que.....j'ai oublié de mettre de la base.
Il faut savoir que ces derniers mois, surement perturbée par la petite chose à quatre pattes qui squatte mon ventre, j'ai oublié de mettre de la base sur mes paupières une fois sur deux, et que sur moi, peu importe la qualité du fard, si je n'en mets pas, une heure après, y'a plus rien.
Enfin, j'ai réellement compris le sens de "plus rien" une heure après avoir testé ces bleus. D'habitude, ça va se loger dans les plis, ça s'estompe, ça fait maquillage de lendemain de cuite où t'étais trop bourrée pour te démaquiller avant d'aller au lit, mais là....c'est simple, y'avait plus rien, sinon une légère poussière bleutée à peine perceptible.







Du coup j'ai testé toutes les couleurs, et avec base, histoire de pas me retrouver avec un fiasco pareil sur la tronche une deuxième fois, et là je me suis rendue compte de ce qui ne m'avait pas sauté aux yeux la fois d'avant: c'est quoi cette merde???
Je ne comprends pas comment un swatch du bout des doigts, ensuite étalé sur le bras, peut avoir un rendu aussi merdique que les yeux. Ça semble "patchy", ça manque de pigmentation, d'intensité, appelles ça comme tu veux, bref, ça le fait pas. C'est fadasse.






Les seuls qui s'en sortent plutôt bien ce sont les violets, et encore, le rendu est loin d'être aussi subtil que le fard peut le laisser présager dans la palette. Et le pire...même avec une base, ça s'estompe très vite au fil des heures (si on peut dire "des heures" au bout de deux heures..)
J'étais déception.

Aujourd'hui, je ne sors cette palette que très rarement, parce que j'aime quand même beaucoup les couleurs, et que je ne peux pas résister à l'envie de sortir un peu de ma routine nude pour me les appliquer de temps en temps, mais clairement, si j'ai envie de faire péter un maquillage coloré, et qui tienne, je dégaine la Vice 2 ou 3 d'Urban Decay, et là, au moins, je suis sûre de pas être déçue du résultat (sauf si je fais un truc mega moche, mais ça, c'est une autre histoire..)






Heureusement pour moi, le fait d'avoir craqué pour trois crayons ne m'a pas laissée avec la vague impression de m'être bien faite enfler.
La gamme était relativement bien garnie, et les couleurs loin d'être aussi banales que les éternels noir/brun/beige/vert, avec ou sans paillettes.
Au départ, je suis tombée sur Woody Green, une sorte de bleu canard, et je me suis dit que ce serait celui là que j'enverrai à la pauvre Séverine. Et puis je suis tombée sur l'autre...





I sea you. Bleu, bourré de paillettes et reflets, et là...jackpot, toi, mon gars, tu repars dans le panier avec moi, et en deux exemplaires.
Bon, évidemment, après l'avoir reçu, quand elle m'a annoncé que c'était un dupe du Junkie d'Urban Decay, j'ai vite déchanté. J'étais tellement fière de ma trouvaille! Eh ben non, désolée ma vieille, ce crayon Gosh, il est sympa, mais c'est du réchauffé! La loose!!
Bon, ce qui est intéressant c'est que si vous passez par là et qu'il vous fait envie, vous savez que vous pouvez le dégoter en version UD, chez Sephora!






Enfin, dernier crayon à venir se glisser dans mon panier, le Renaissance Gold. J'adore le doré sur les yeux, sous toutes ses formes, du doré "or pur" au noir doré, jusqu'au doré jaune, avec reflets verts, ou bronze..j'adore ça. Alors quand j'ai fait glisser ce crayon sur ma main, mon réflexe a été de dire "aaaaaaaaah....aaah ouais...ouais ouais ouais, toi, tu viens avec moi, c'est sûr". 

Mais là où je suis plus que satisfaite, c'est que ces crayons, pour un prix moins élevé que ceux d'Urban Decay, n'en sont pas moins bons pour autant: la mine est grasse, mais pas trop, glisse bien, et laisse un trait fortement imprégné de pigments, et pour longtemps. Oui, enfin, j'ai pu trouver un peu de tenue dans tout le bordel décevant que j'avais pu expérimenter jusqu'à présent #mauditepalette






Et même si ce n'est pas flagrant, voilà un exemple de maquillage réalisé volontairement un peu à l'arrache juste pour vous montrer le côté fadasse de certains fards. Parce que oui, croyez le ou non, mais là j'ai essayé de faire un truc avec 3 fards, et la photo a été prise une heure après avoir tout appliqué, sur une bonne dose de base. Si on y regarde de plus près on pourrait presque voir les petits vaisseaux que j'ai au dessus de mes cils supérieurs, et pourtant, j'ai mis la dose de bleu j'vous le dis!!! 
Autant, certains fards peuvent être intéressants travaillés avec une touche de transparence, mais là, c'est pas de la transparence bordel!! C'est de la merde, c'est pas pareil. Si? Non c'pas pareil.

Le crayon, lui, tient des heures sans problème, sauf en muqueuse. Je n'en mets jamais en muqueuse, je n'aime pas ça, mais là, j'ai voulu le tester, et Renaissance Gold, on le distingue à peine, au milieu de miettes d'un mascara pourri que j'avais décidé de mettre pour l'occasion. Bah ouais, tant qu'à la jouer maquillage de merde, autant y aller à fond.



Chez Gosh, je retiens donc les crayons, et je pense que j'en reprendrai quelques uns si je repars en Angleterre agiter mes gros doigts dans les rayons make up en quête de swatches. Par contre, la palette, on ne m'y reprendra pas. J'prendrai un blush tiens, vu que j'ai pas l'intention de reclaquer une somme obscène chez Hourglass. Enfin j'dis ça...



Et vous, avez vous déjà été déçue par une marque fraîchement découverte? Ou à moitié déçue, comme moi?



7 commentaires:

  1. han bha zut! moi je trouve qu'elle a l'air super jolie cette palette et tes swatchs donnent pourtant super envie!! tu n'as pas "offert de la merde" tu as fais tester une marque que ni l une ni l autre ne connaissait! (oui ca devient une habitude de parler pour vous, tu noteras!) enfin je suis sure que c'est comme ça que Severine le voit. (enfin j'espere si jamais y'a quelque chose dans le swap qu'elle n'a pas aimé, au moins, elle a testé!!)(et si elle est pas contente elle sait où elle peut se la mettre la palette?!! nan j'déconne, à peine revenue je deviens vulgaire et agressive, faut que j'me calme! XD)
    bref je comprend ta deception mais tu sais quoi? moi j suis méga déçue de la naked 3! J'arrive à rien en faire, j'ai tester que 3 fards avec lesquels je tourne en boucle, je sais pas quoi faire des autres et je suis déçue de la pigmentation et de la tenue... pouarf! et là on est pas du coté drugstore de la force heinnn!!
    bon allez je vais continuer à lire mes 15 jours de retard! pour une fois l'insomnie me sert à quelque chose mdr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu deviens vulgaire et agressive mais c'est parce que ça fait un bail que t'as pas pu te défouler en laissant des commentaires insolents, alors moi j'dis: on va en chier, tu vas te rattraper, et ça va faire mal :D
      Mais la naked 3..la pigmentation t'a déçue? Ah ben merde alors... ça c'est con. Ou alors t'es sacrément exigeante!! :p Mais je suis sûre que tusaisqui devrait pouvoir t'aider à pas l'avoir en travers cette palette, pcq elle a du potentiel! Elle m'a même dit qu'avec une base colorée les fards de cette palette Gosh pourraient s'en sortir un peu mieux, alors une Naked? Pouaah! Trop facile! ;)
      Et puis sinon, faudra tester la Naked 1, ou la 2...de toute façon tu craqueras un jour :p

      Supprimer
    2. voué j suis super frustrée de pas avoir pu deverser ma haine sur la toile pendant 2 semaines XD
      bin ouai j sais pas j'arrive pas a l apprivoiser mais j'ai eu du mal avec la chocolate au depart et grace à tusaisqui je l'ai adoré ensuite!! m'enfin je viens de me commander la sugar pop de too faced à l'instant gniiii alors ca promet!! :p
      ps: je l'ai payé 28€ avec les 20% que j'avais chez sephora...t'as vu c'est un paquet de couches pampers pour ce prix là et ça dure combien de temps...10-12 jours....... (et on remue lentement le couteau dans la plaie.... :D)

      Supprimer
    3. @la bulle pétillante de Mitaine : Ah ah, y'a pas que moi qui aies profité des 20% pr prendre la Sugar Pop !
      C'est mon premier maquillage de bonne marque en édition limitée, ça m'a fait un petit qq chose en la recevant aujourd'hui (ça fait 15 jours que je l'ai commandée, mais entre les jours fériés et la Poste qui a décidé de lui avoir fait visiter toute la France...). Demain je teste !!!
      @fard à paupiette : les paupières qui tiennent pas le maquillage, je connais, je m'en suis vraiment rendue compte ces derniers mois, comme je suis devenue plus "exigeante" (parce qu'avant je ne mettais qu'une couleur de FaP, alors que là si mon dégradé se barre en une heure j'ai les boules !). J'ai testé des bases bio (je préfère commencer par ça car c'est au contact de la peau). J'ai embraillé sur celle de Sephora pr paillettes sur les recommandations de Mamzelle Boom qui l'utilise. J'ai dû me résoudre à réfléchir à commander celle d'UD ou de TF. Une chance, dans mon Sepho, il faisait le format voyage de la Primer Potion à 11€, donc ça faisait moins mal aux fesses. Force de constater que pr l'instant elle fait son office, sauf pr un ou deux fards de MUFE O_o mais parait que les mats de MUFE c'est pas ça niveau tenue j'ai des filles n'ayant pas la peau grasse.

      Supprimer
    4. En base, j'utilise celle de Too Faced depuis des années (jamais conquise par celle d'UD, je ne sais pas pourquoi..), elle est excellente, et le tube dure une éternité, c'est impressionnant! Donc si on se dit que le prix fait un peu mal au cul, il suffit de se dire que réparti sur je ne sais pas combien de mois ou d'années (sauf si t'es une maniaque du ptit pot derrière qui te dit combien de temps tu peux la mettre sans risquer de finir en combustion spontanée ^^) ça fait vraiment pas cher, et aucune chance de voir un maquillage composé de 15 fards se barrer au bout d'une heure! ;)

      Supprimer
  2. Aaaaaaahhhhhh c'est tellement nul, pourtant ces fads m'ont l'air super sympa et quand je vois les swatchs je me dis que oui ça perd déjà en intensité! C'est quoi cette palette cruelle, bon en même temps si on essaie pas, on ne sauras jamais alors un grand merci de t'être fait avoir pour la bonne cause et ainsi d'éviter à des tas de filles de se faire avoir à leur tour ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est ça!! En voyant les swatchs tu te dis "mhmmm sympaaa" et puis en fait: une belle daube! Mais ouais, comme tu dis, c'est pour la bonne cause, je me suis sacrifiée pour permettre à d'autres de pas se faire avoir, mais une fois, pas deux! Parce que le sacrifice ça va deux minutes hein, sans déconner :D

      Supprimer